Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 09:00

 

Bonjour à tous!

Pour la communauté Entre Ombre et lumière, Chevrette nous demande de mettre à l'honneur un écrivain.

Grande lectrice j'ai eu beaucoup de mal à chosir...

Pour ma participation je vous parlerai du Pr KUITCHE FONKOU Gabriel.

J'ai publié plus d'un de ses contes sur ce blog.

Découvrez Une Femme, ses Enfants et  Panthère

 - Nest-ce pas ceci arriva?

-N'est-ce pas une femme se rendit au champ sans se soucier d'un abri?

-N'est-ce pas un orage la surprit dans ce champ loin de chez elle avec ses enfants?

  Elle s'exclama:

- Quelle est cette espèce de champ où je suis venue et qui n'offre  pas le moindre toit?

Elle chercha des yeux, vit au loin une baraque et s'y précipita avec ses trois enfants. Là ils se trouvèrent en face de Panthère.

  Panthère la vit et lui dit:

   -Bonne arrivée Magne, Magne, oh comme la pluie a gâté le temps!

     Bonne arrivée!

DSC04559

Et la femme qui avait remarqué le regard prédateur de Panthère sur ses enfants répondit seulement par un mot:  "ô"!

   Peu de temps après, après l'avoir longuement observée et voyant ses cheveux en dreadlocks, Panthère dit:

   - Magne tu vas me tresser les cheveux comme tu avais fait tresser les tiens.

   La femme se pencha sur la tête de Panthère. Elle faisait des tresses qu'elle fixait au mur, faisait des tresses qu'elle fixait au mur, de peur que la Panthère ne la tue n'est-ce pas? A un moment donné elle dit aux enfants:

  -Zut! Quand nous sommes partis du champ, avez vous pensé à prendre la machette? Allez chercher notre machette.

   N'est-ce pas elle souhaitait qu'une fois partis, les enfants soient intelligents et restent sagement loin de la baraque?Le premier enfant partit et ne revint point. La femme dit au second:

  -Pendant que tu te prélasses ici, où crois-tu que ton frère se trouve? Va chercher ton frère. L'enfant comprit au regard de sa mère et partit sagement.

  N'est-ce pas elle put ainsi éloigner deux enfants? Quand ce fut le tour du dernier enfant, celui-ci dit à sa mère:

   - Il pleut dehors, je ne vais nulle part. Tu peux aller chercher mes frères et ta machette toi-même!

Vainement, la femme s'évertua à convaincre l'enfant de s'en aller. Quand elle eut fini de tresser les cheveux de Panthère et de les fixer au mur, elle dit:   Seigneur où sont passés les enfants que nous avons envoyés? Permets que je sorte les appeler.

   Elle sortit, appela en s'éloignant, appela en s'éloignant, appela en s'éloignant... Quand la distance fut grande au point que Panthère n'entendit plus les appels, elle dit:

   -Tiens, tiens, cette femme peut-être ainsi entrain de s'en aller.( Pensant intérieurement qu'elle avait décidé d'en faire la viande pour son diner).

   Elle voulut se lever, mais fut retenue par les cheveux. Secoua la tête et eut mal, secoua la tête et eut mal.

   -Cette femme peut m'avoir fait des choses dit-elle.

   Et elle tira fort sur les cheveux qui s'arrachèrent "pfêt"!!!

Elle sortit, dépêcha  dans toutes les directions une armée de fourmis Magnan. Dans chaque direction, les fourmis arrivèrent alors que la femme était déjà passée. Panthère dit en maudissant la femme:  

- Existe-t-il des jours particuliers pour avoir la pluie? Qu'il  t'arrive un autre jour d'avoir à fuir la pluie!

DSC09073

     Resté seul, au lieu de sortir pour s'enfuir lui aussi, le dernier enfant entra sous le lit en bambou. A son retour, Panthère le chercha, ne le vit pas, mit au feu de l'eau pour cuire son repas sans viande. Quand elle s'assit sur le lit pour surveiller sa marmite, du dessous du lit, l'enfant la piqua aux fesses avec une mince baguette de bambou. Pensant qu'il s'agissait d'une puce, Panthère voulut vérifier mais fatiguée, y renonça et s'assoupit. Mais de nouveau l'enfant se mit à la piquer à plusieurs endroits. Agacée, Panthère souleva le lit, vit l'enfant et s'exclama:

   -Oh! Mes ancêtres! En partant elle m'a quand même laissé de la viande!

Fin.

Le Pr KUITCHE est aussi auteur des nouvelles dans les

Ecrivain à l'Honneur

qui présentent les personnages dans les situations de vie urbaines ou rurales,

modernes et traditionelles dont le principal trait commun est d'être désagréables.

Une belle surprise attend ceux qui aimeraient découvrir ce livre

ICI
Bonne journée à tous!

Repost 0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 12:00

      Bonjour à tous!

      Jill-Bill, Maîtresse invite Filémon dans

la Cour de Récréation ce matin

Animaux-Oiseaux--et-Cie 3984Voici Filémon et Filémonde désemparés après le passage de Félix

Animaux-Oiseaux--et-Cie 4422Découvrez le premier épisode de ses aventures

avec Filémonde dans  Les Z'oiseaux qui zont plus de Mézon

Animaux-Oiseaux--et-Cie 4423Le deuxième épisode dans Les z'oiseaux et le zoli Nid

Animaux-Oiseaux--et-Cie 5962Pour la suite va falloir que je fasse quelque chose pour Filémon

qui est revenu du froid et est entré dans la maison à Noël

DSC03395.JPGIl ne veut pas abriter ses amours avec Filémonde

dans ce drôle de nid bâti par d'autres Zoisios dans la maison

DSC00131Bonne journée à tous!

Repost 0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 05:20

   Bonjour à tous!

   Aujourd'hui je vous propose quelques citations de deux écrivains Africains

AMADOU HAMPATE BAH et AHMADOU KOUROUMA

DSC01877"Il arrive à un homme de se tromper dans la vie sur

un plat de nourriture qui lui est réservé,

mais jamais sur les paroles qui lui sont destinées"

AHMADOU KOUROUMA

DSC00492

"Les hommes peuvent atteindre un but commun

sans emprunter les mêmes voies"

AMADOU HAMPATE BAH

DSC02379.JPG

"Ce qu'il faudrait, c'est de toujours concéder à son prochain

qu'il a une parcelle de vérité et non pas de dire que

toute la vérité est à moi, à mon pays, à ma race, à ma religion"

AMADOU HAMPATE BAH

DSC08281

"Certaines vérités ne nous parraissent invraissemblables que,

tout simplement, notre connaissance ne les atteint pas"

AMADOU HAMPATE BAH

DSC01609"Quand le tam-tam frappe, on ne se proclame pas meilleur danseur,

on le prouve"  AHMADOU KOUROUMA

DSC00185Bonne journée à tous!

Repost 0
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 18:33

    Bonjour à tous!

   Pour le casse-tête de la semaine, nous devons réviser 

les fables de la Fontaine

 Suis rêveuse comme la douce Perrette de la fable,

roses-de-mon-jardin 2770

La Laitière et le Pot au lait

Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
Bien posé sur un coussinet,
Prétendait arriver sans encombre à la ville.
Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Cotillon simple, et souliers plats.
Notre laitière ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le prix de son lait, en employait l'argent,
Achetait un cent d'oeufs, faisait triple couvée ;
La chose allait à bien par son soin diligent.
Il m'est, disait-elle, facile,
D'élever des poulets autour de ma maison :
Le Renard sera bien habile,
S'il ne m'en laisse assez pour avoir un cochon.
Le porc à s'engraisser coûtera peu de son ;
Il était quand je l'eus de grosseur raisonnable :
J'aurai le revendant de l'argent bel et bon.
Et qui m'empêchera de mettre en notre étable,
Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?
Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;
La dame de ces biens, quittant d'un oeil marri
Sa fortune ainsi répandue,
Va s'excuser à son mari
En grand danger d'être battue.
Le récit en farce en fut fait ;
On l'appela le Pot au lait.
Quel esprit ne bat la campagne ?
Qui ne fait châteaux en Espagne ?
Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,
Autant les sages que les fous ?
Chacun songe en veillant, il n'est rien de plus doux :
Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes :
Tout le bien du monde est à nous,
Tous les honneurs, toutes les femmes.
Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ;
Je m'écarte, je vais détrôner le Sophi ;
On m'élit roi, mon peuple m'aime ;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant :
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ;
Je suis gros Jean comme devant.

 

roses-de-mon-jardin 2080Et moi
Mon panier bien  posé sur le coussinet

DSC00077.JPGJe compte déjà dans mes pensées

Aux plats qui régaleront ma maisonnée

Et  si du bon pied je me suis levée

Je songe, mais en surveillant le chemin

A un meilleur jour ... demain

Rien n'est plus doux que de rêver

Comme Perrette la laitière de La Fontaine

Une fable que je partage avec Jeannine qui adore m'écouter la conter.

Bonne journée à tous!

Repost 0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 04:37

   Bonjour à tous!

   Pour la Communauté Ombre et Lumière chez Hauteclaire

   Chevrette nous propose de parler des arbres

  Je vous emmène dans mon Village à Batié et plus précisement nous allons parler de quelques arbres dans notre concession familiale.

    Cet Eucalyptus, je l'ai toujours vu là

22112009-003-.jpgLes concessions sont entourées d'arbres qui servent

à la fois de limites et de  coupe-vent

DSC00053.JPGVoici l'entrée de notre concession

J'aime marcher sur les racines qui débordent  respirer l'air frais

de cette allée où se perchent les oiseaux annonceurs de la venue d'étrangers.

22112009-001-.jpg

Chez nous il y a cet arbre dont je ne connais pas le nom scientifique

mais qui a un pouvoir symbolique et qui est toujours là

près de la maison de mon grand-père depuis Toujours.

Dans la famille nous l'appelons l'arbre aux feuilles divinatoires

DSC00199.JPG

Avant de prendre une grande décision comme accorder la main d'une de ses filles  à un prétendant, on interroge les feuilles de cet arbre et la réponse joue un rôle important sur l'accord ou les conditions de l'alliance.

Lorsqu'une jeune fille vient présenter son fiancée,(je l'ai vécu) on cueille des feuilles de cet arbre et on pose la question:

"Est-ce qu'il faut faire cette alliance" on jette les feuilles au sol, si elles se présentent sur les deux faces différentes, on accepte l'union.

Mais si les feuilles présentent les mm faces,

la transaction ou l'union est annulée ou différée.

DSC00202.JPG

Aussi s'il y a un conflit grave entre deux personnes, après le jugement et pour effacer toute amertume et renoncer à la vengeance, les deux personnes doivent ensemble déchirer une feuille et la lancer sur le sol.

Si les deux parties se présentent comme ici, la hache de guerre est enterrée,

le cas contraire, cela signifierait qu'il ya une partie qui ne serait pas d'accord et l'affaire devrait encore être jugée et d'autres compromis trouvés.

DSC00200.JPGCes feuilles participent aussi à la préparation de certaines décoctions pour soigner des maladies

DSC00201.JPGLes arbres sont aussi des réserves de fruits et grimper les cueillir est un jeu d'enfant que je je n'oublie pas

DSC00068.JPGVoici une souche que les artisans coupent pour le bois d'ébène

qui sert à faire des sculptures

DSC00062.JPGNostalgie avec cette image qui me fait penser à mon village

22112009-001-.jpg   Bonne journée à tous!

Repost 0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 22:19

   Bonjour à tous!

Aujourd'hui je vous parle des berçeuses pour bébé Jumeaux

02012010460Les berceuses concernent l' enfant depuis
la naissance jusqu'à  l'âge où il n'est plus considéré comme bébé
On les chante pour un bébé qui pleure ou qu'on veut faire dormir

DSC00181Tout le monde est habilité à chanter des berceuses.
Mais généralement, c'est l'affaire des mamas et
des jeunes enfants garcons ou filles car toute
 considération sexuelle est écartée.

DSC00178Ici dans mon pays les jumeaux sont sacralisés
parce que considérés comme des êtres supérieurs
Pour beaucoup ils sont doués de pouvoir surhumains.
Ils peuvent fourvoyer les parents, leur créer des situations difficiles
(pertes, oublis d'objets errances, malchance dans les entreprises...)
Ils peuvent être vénérés dans certains cas,
ce qui donne des  flatteries dans les berceuses pour jumeaux

(Pr KUITCHE F.G.)

Pour eux on chante des louanges
ça donne ceci

DSC00193

Berçeuse spéciale Jumeaux

"Jumeau richesse du pauvre
Hôte du pauvre
Leveur de brouillard
Celui qui lève le brouillard en naissant
Celui qui choisit sa case
Seigneur! Seigneur
C'est toi qui a choisi ta mère
C'est toi qui fait de ton père un notable
C'est toi qui as choisi l'innocente Magne
Pour faire d'elle l'amie des princesses

C'est toi qui a choisi l'innocent Tagne

Pour faire de lui l'ami des notables"
Etc

DSC08621Dans mos croyances,
Les jumeaux ont le pouvoir de choisir eux-même
la femme de qui ils naîtront ou renaîtront.
Invisibles ils se balladent deux par deux dans la nature,
en attendant de s'attacher à une femme et de s'installer en elle.

DSC00202A suivre...

Bonne journée à tous!

Repost 0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 05:07

Bonjour à tous!
    N'est-ce pas ceci arriva?
N'est-ce pas Lièvre et Panthère étaient amis?
N'est-ce pas un jour Lièvre décida d'avoir les dents taillés? Panthère refusa d'y aller avec lui. Lièvre y alla seul et revint avec de belles dents blanches pour croquer les os et séduire ses épouses.
lièvre
    N'est-ce pas quand Panthère vit celà, il voulut lui aussi les dents taillées pour pouvoir séduire lui aussi ses épouses et croquer des os?
     N'est-ce pas ceci arriva?
     Si fait!
   La Panthère entreprit à son tour le voyage pour aller se faire tailler les dents. Il trouva en chemin une femme entrain de cueillir des piments.
     -Mama, où est la route pour aller se faire tailler les dents?
     -Viens d'abord cueillir un peu de mon piment, lui dit la femme, et je t'indiquerai la route pour aller se faire tailler les dents.
    -Que ne te rentre-t-il dans l'oeil! Répondit Panthère.
    -Père, descends donc là-bas, tu trouveras le coupeur de souches de bambous.
Panthère s'informa plus loin aupeès du coupeur de souches de bambous qui l'invita à travailler avec lui.
   -Puisse ta machette te blesser au pied pendant que tu coupes ainsi les souches de bambous, fut la réponse de Panthère.
   -Papa, descends donc là-bas. Tu trouveras une laveuse de pistaches.
Plus loin, à la laveuse de pistaches qui l'invitait à en laver un panier, Panthère répondit:
  -Que ne puisse l'eau emporter toutes tes pistaches pendant que tu les laves ainsi!
  -Père descends donc là-bas. Tu trouveras une baigneuse d'enfants.
Panthère trouva plus bas la baigneuse d'enfants et lui demanda:
  -Mère, où est la route pour aller se faire tailler les dents?
  -Viens baigner un de mes enfants, lui dit la femme.
  -Que ne puisse l'un d'eux se noyer pendant que tu les baignes ainsi!
  -Papa, monte donc là-haut. Si une pierre s'amène en faisant "gniingliing gningliing gniingliing" écarte ton pied pour la laisser passer. Mais si par contre arrive une pierre en faisant "keungleung keungleung keungleung", présente tes dents pour qu'elle te les taille.
leopardgd.jpg
   Panthère partit,laissa passer la petite pierre qui faisait "gniingliing gniingliing gniingling", puis présenta ses dents à la grosse qui faisait "keungleung keungleung keungleung". Celle-ci les lui arracha toutes. On lui mit entre les mains une vieille pipe cassée et sur la tête un chapeau âcre. Et il partit.
     -Montre-nous tes dents, s'empressèrent ses épouses à son retour chez lui.
     -Préparez moi un râgout de plantains avec du poulet, je vous montrerai mes dents.
recettes-de-cuisine 0079  Les femmes préparèrent le plantain en vitesse et fit frire un gros coq qu'elles posèrent dessus. Panthère se mit à manger.
  Il mangeait et jetai furtivement les os sous le lit, mangeait et jetai les os sous le lit. Les femmes ayant remarqué cet étrange manège s'étonnèrent:
   -Depuis que tu manges,as-tu croqué le moindre os?
   -Pourquoi pas? Dit-il.
   -Montre-nous alors tes dents.
  Panthère ouvrit sa bouche. Ses femmesvirent que ses dents étaient toutes arrachées. Elles lancèrent sur lui des pilons et s'en allèrent toutes rejoindre Lièvre.
    Extrait du recueil de Contes de l'Ouest du Cameroun
   du Pr Kuitche Fonkou G.


Repost 0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 04:21

Conte : Pourquoi Porc n’a-t-il pas de cornes ?

Ce conte est pour la petite-fille de MAMA AFRIKA

Il sera illustré par une déco de table sur laquelle s'est invité les animaux de la jungle

DSC09074.JPG       N'est-ce pas ceci arriva?

      Kulu Tortue, oncle de Beme Porc était allé  dans un pays lointain pour se faire initier à l’art de fabriquer des cornes. Le but était de doter de cornes tous les animaux.

     Lorsqu’il fut rentré de l’autre monde, son fétiche en main, Kulu convoqua un beau matin, au tambour tous les animaux.

DSC09079.JPG

           Tou tou tou, Doum! Appela le Tam-tam.

         C’est ainsi que la  cour de Kulu fut complètement remplie de la race animale. Depuis le plus petit rat jusqu’à l’éléphant énorme, il n’y eut pas un seul absent : mâles et femelles, petits et grands, tous étaient là.

DSC07573

     Aussi bien les ruminants qui ne cessent de mâcher que ceux qui ne cessent de frapper le sol de leurs sabots, ceux qui se grattent les dents et les pattes, ceux  qui chassent les mouches de leurs queues.

DSC09080.JPG        Mais dans tout ce groupe, pas un seul n’avait la moindre ombre de corne     sur la tête. Tous arboraient une queue, des sabots et des pattes, tous sauf Zombo-singe qui était sans queue et Kulu elle-même qui n’avait qu’un tout petit croupion.

      C’est alors que Kulu fit son apparition dans la cour, son sac de féticheur  sous son aisselle, son corps badigeonné de chaux et de charbon. Chaque écaille de sa carapace luisait d’une couleur différente. A le voir, c’était un vrai féticheur investi par les Mânes. Aussi tous les animaux étaient frappés de stupeur et de crainte devant lui.

DSC09077.JPG          Kulu prit donc la parole et dit en frappant le tam-tam ; «  Race de mon père, ne voyez- vous pas que la race des hommes nous maltraite parce qu’elle possède lances, arcs et flèches, fusils et machettes ?

Tou tou toudoum!

       Alors je vous pose cette question ; la race des animaux se contentera-t-elle éternellement de griffes de crocs, de pattes te de sabots pour se défendre ?

Tou tou toudoum doum! 

     Comment pouvons nous consentir à mourir avec toute la sagesse dans nos ventres ? 

Tchak tou doudoumdoum!

    Compterons-nous sur quelqu’un d’autre que nous même pour nous protéger ?

    Touk touk doum doum!

     Voulez-vous donc que nous mourions tous ainsi, sans un petit quelque chose en nous qui fasse peur aux hommes ?

      Doum doum toudoum!

     C’est pour répondre à ces questions que j’ai décidé de vous préparer le fétiche à faire pousser les cornes ».

DSC09073.JPG        Alors Kulu-Tortue se mit à leur donner les interdits relatifs à son fétiche. Elle leur dit : « "Jamais un vrai fétiche ne se donne sans un interdit grave" ;  c’est pourquoi je vous déclare que l’interdit le plus grave que vous serez appelés à observer  est celui-ci : sache qu’il mourra de mort subite quiconque portera sa corne contre un seul descendant de Tortue ».

     Après quoi, Kulu les groupa en rangs par tribus : suivant qu’ils étaient onguligrades ou non. Puis Kulu répandit les cornes sur le sol et dit «  Que chacun essaie le genre de cornes qui lui sied, chacun suivant sa taille. »

DSC09085-copie-1.JPG        C’est alors que Zok-Eléphant ; le plus âgé des ongulés aux gros doigts, s’empara des défenses : « on ne lutte qu’avec ses égaux », dit-il.

DSC08256-copie-1.JPGZok se mit donc à traîner les énormes défenses qu’on lui voit à la tête.

DSC09084.JPG

    Alors vint Zee-Léopard et Engbeme-Lion ainsi que tous ceux qui portent crinière. Ils déclarèrent : « Les cornes sont pesantes. Nous nous défendrons nous-mêmes, avec notre force musculaire, nos ongles et nos dents. »  Vinrent ensuite les bêtes à pattes minces Sos-Antilope et sa famille, chacun choisit sa paire de cornes et se la fixa sur la tête, Kulu se chargeant tout juste d’y ajouter son pouvoir magique. Alors Girafe et Rhinocéros se présentèrent à Kulu :

 « Les cornes sont par trop lourdes, donne-nous juste les pointes » Rhino prit quand même de toutes petites cornes bien pointues. Voilà pourquoi nous répétons souvent cet adage: « Arrêter Rhinocéros  par les cornes » pour dire qu’une chose est difficile.

DSC09072.JPG       Cependant Beme-Porc ne faisait que se balader dans les champs de manioc, se disant : « je ne pourrais manquer de cornes puisque c’est mon oncle même qui les distribue. » seulement, quand il fut rentré, il s'aperçut que toutes les cornes étaient finies. Il se mit donc à pleurer. Alors Kulu-Tortue lui dit : « Mais, mon fils, te voilà oublié ! » Voilà comment se vérifia aux dépens de Porc le proverbe suivant : « L’enfant qu’on tient sous son ombre est souvent victime d’oubli. » Et Porc expliqua : « je me disais que jamais je ne manquerais de cornes tant que tu les fabriquerais toi-même. »

DSC09104.JPG       Alors son oncle alla chercher d’énormes canines pointues et les lui fixa au bout du groin. C’est depuis ce jour-là que Porc ne peut s’empêcher d’aller fouiller la terre en grognant, se maudissant d’avoir raté une occasion de porter de belles cornes…

DSC09071.JPG

       Bonne journée à tous!

Repost 0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 04:20

Bonjour à tous!
  -N'est-ce pas ceci arriva?
  -Si fait.
  Il fut demandé à tous les animaux de se rassembler pour aménager un point d'eau.
Lièvre fit le malin et ne se présenta point.
lièvre
Mais quand on avait fini d'aménager le point d'eau et commencé à y boire, Lièvre y venait souvent s'abreuver, p...er, effacer ses empreintes de ses pattes et s'en aller.
   Un jour, il oublia de faire disparaître ses empreintes. Eléphant les vit et dit aux autres animaux:
    -Un animal vient boire en notre absence. Placons un "Djoudjou"* ici.
Epouvantail-002.jpg
     -On placa le "Djoudjou" après l'avoir bien enduit de matière collante. Lièvre arriva, le vit et dit :
     -Que fais-tu ici? Puis il lui administra une gifle de la main gauche. Sa main resta collée.
     -Laisse ma main, dit-il, sinon je te gifle de la main droite...
      Et ma main droite que tu vois là....
      Si je te gifle de cette main tu seras entièrement détruit!
  Il le gifla et sa main droite resta collée.
      -Laisse-moi, dit-il sinon je t'envoie mon pied droit....
     Il lui envoya le pied droit qui resta collé, les deux se renversèrent. Quand les animaux trouvèrent Lièvre ainsi pris au piège, ils dirent:
    -Allumons un bon feu pour le brûler.
    -Bah! Brûlez-moi bien, dit le Lièvre. Le feu est mon ami. Si quelqu'un veut vraiment me faire du mal, qu'il me jette dans un buisson épineux.
elephants-au-point-d-eau.jpg
   Avec sa trompe, Eléphant le souleva et le jeta dans les épines. Il se leva et s'en alla.

    "Djoudjou"* Statue à forme humaine douée de puissance qu'on place sur les endroits stratégiques pour attraper les personnes soupconnées ou les voleurs.
       Bonne journée à tous!

Repost 0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 18:08
Bonjour à tous!

 Non?
 La suite! la suite!
  N'est-ce pas le gorille avait enfermé une fille
dans un sac qu'il faisait passer pour un sac magique?
 -N'est-ce pas une mère reconnut la voix de sa fille disparue dans le sac?
  Elle envoya le gorille puiser de l'eau avec une calebasse percée.
           N'est-ce pas ceci arriva?
 La femme fit sortir sa fille du sac, le remplit de cailloux et cousit l'entrée du sac.
 Gorille au point d'eau n'arrivant pas à  remplir la calebasse percée  dépité , la jeta à la surface de l'eau et partit.
  En retrouvant son sac il se calma un peu et dit
PHOTO_20GORILLE_2001-pensif.jpg
  "J'avais peur qu'elle n'ait emporté mon sac magique".
  Il se saisit du sac, constata bien qu'il était anormalement lourd mais se dit que cela n'avait pas d'importance.
Il trouva sur son chemin un cueilleur de vin de palmier raphia
un-peu-de-tout 5013   -Donne-moi un peu de ton vin que voilà et je te ferai écouter le chant de mon sac magique.
  Quand l'homme lui eut donné une gourde de bon vin frais fraîchement cuelli, il en but goulûment et tapota le sac, aucun bruit n'en sortit. Il dit à son sac
  -Chante tu goûteras de ce bon vin!
Aucun son n'en sortit.
   -Chante ou je fends ce sac avec la machette que voici.
  (Est-ce que les cailloux parlent?)
  Alors, il défit le fil qui fermait l'entrée du sac et en déversa le contenu par terre: ce n'était que des cailloux.
Fou de colère, il se mit à courir. Arrivé à l'entrée d'un pont, il trouva une bête qui en empêchait l'accès, et à qui il s'adressa ainsi:
   -Donne-moi la voie pour que j'aille de l'autre côté reprendre mon enfant.
   -La bête ne lui céda pas le passage. Il dit:
    -Est-ce que je suis incapable de bondir pour accéder àl'autre rive? Est- ce que j'en suis incapable?
   Il bondit et tomba dans l'eau.
 Cocorico!!! Voilà le coq qui chante!

 Bon réveil à tous!
(toutes les images de gorilles sont prises sur le net)



Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fryou
  • : Passionnée de déco, je vous présente ma maison au fil des jours. Un tour au jardin et à la cuisine pour de belles recettes.Je partage avec vous mes lectures devinettes, contes et légendes de mon pays.
  • Contact

Profil

  • fryou
  • Femme, j'aime la Déco, le Jardinage, la Cuisine, la Culture, les Contes, la Lecture et l'Amitié
  • Femme, j'aime la Déco, le Jardinage, la Cuisine, la Culture, les Contes, la Lecture et l'Amitié

ICI

Noel 2009

24122009408

 Noel 2010

DSC06130

 

ange4

 

noel-au-jardin 5947

 

DSC06143  

DSC05905

" Que la douceur de l'amitié soit faite

de rires et de plaisirs partagés"

Cadeaux de mes Ami(e)s    

DSC06813Mon Ange...

DSC06829

DSC08052

DSC07059

chris17

 Les Prix reçus

Fond d'écran

logo pearl


Certificat-gentillesse.jpg

 

prix10-styleUn verre d'eau pour vous souhaiter

BIENVENUE

DSC08935

" A vouloir mordre une pierre, on perd ses dents "

 Proverbe Africain

DSC07510
"Aimer c'est redevenir comme tout le monde

en s'imaginant qu'on devient comme personne"

   Abel Bonnard

DSC08640

Février 2011

Chez Elisabeth

DSC07461 Chez Jeannine H.

DSC07184.JPG
   Chez Alicia

tables-2010 0127 Dans la Blogo

DSC07418

DSC08682

Tables-en-fete-chez-Fryou 5713
Déco Maison

DSC08648

DSC08555

compo-florales 5047

A la cuisine

Compresse-2.jpgAu jardin

DSC08906.JPG"Ne laissez jamais le temps au temps

Il en profite"

nouveau-jardin 5294A Bientôt!


Recherche

Ceci Arriva